Logo de l'entête
image scribe

Interview

Gagnez du temps en enregistrant vos interviews avec votre dictaphone et confiez-m'en la retranscription. Il vous suffit de me transmettre votre fichier audio ou vidéo.

Le rendu sera selon votre convenance sous forme d’un in extenso (mot à mot, fautes de syntaxe et hésitations comprises) ou d’un remanié (intégralité des propos avec des phrases cohérentes).

Exemples :

In extenso :

G.E. : On a quand même ce lien qui est très important. C’est presque culturel, on a la même éducation professionnelle. Nous, quand on est arrivés, c’était vraiment… les différences étaient monumentales, quoi.

Interviewer: Vous êtes arrivé en quelle année donc à l’Entreprise ?

G.E. : Moi, alors à l’Entreprise, je suis arrivé à FF en fait. L’Entreprise, je suis arrivé en 1978. Donc, j’ai assisté aux départs à la retraite, sur deux, trois ans, de tous les anciens, parmi lesquels il y avait de très bons journalistes, de très moyens journalistes, de très mauvais journalistes. Attention, je dis mauvais journalistes parmi ceux-là, mais je parlais de cette population que j’ai connue. Hélas, on est tous condamnés, en entreprise, à employer des gens qui parfois ne donnent pas satisfaction et sont moins bons qu’on l’espérait, parfois pas mal.

Remanié :

G.E. : Nous avons tout de même ce lien très important. C’est presque culturel, nous avons la même éducation professionnelle. Les différences étaient monumentales lorsque nous sommes arrivés.

Interviewer: En quelle année êtes-vous arrivé à l’Entreprise ?

G.E.: J’ai commencé à FF, puis je suis arrivé à l’Entreprise en 1978. J’ai assisté aux départs à la retraite, sur deux, trois ans, de tous les anciens, parmi lesquels il y avait de très bons journalistes, ainsi que de très moyens et de très mauvais. Attention, lorsque je parle de très mauvais journalistes, je parle de la population que j’ai connue. Hélas, nous sommes tous condamnés en entreprise à employer des gens qui parfois ne donnent pas satisfaction et sont moins bons que nous l'espérions.